Les stages infirmiers

MODALITES PEDAGOGIQUES

L’enseignement clinique des infirmiers s’effectue au cours de périodes de stages dans des milieux professionnels en lien avec la santé et les soins. Ces périodes alternent avec les périodes d’enseignement en institut de formation.

Selon la directive européenne 2005/36/CE : « L’enseignement clinique se définit comme étant le volet de la formation d’infirmier par lequel le candidat infirmier apprend, au sein d’une équipe, en contact direct avec un individu sain ou malade et/ou une collectivité, à organiser, dispenser et évaluer les soins infirmiers globaux requis à partir des connaissances et compétences acquises ».

Pendant les temps de stage l’étudiant se trouve confronté à la pratique soignante auprès des patients, il se forme en réalisant des activités professionnelles. Les savoirs théoriques, techniques, organisationnels et relationnels utilisés dans les activités sont mis en évidence par les professionnels qui encadrent le stagiaire et par les formateurs dans les rencontres avant, pendant et après la mise en stage des étudiants.

Ainsi, les stages sont à la fois des lieux d’intégration des connaissances construites par l’étudiant et des lieux d’acquisition de nouvelles connaissances par la voie de l’observation, de la contribution aux soins, de la prise en charge des personnes, de la participation aux réflexions menées en équipe et par l’utilisation des savoirs dans la résolution des situations.

Le retour sur la pratique, la réflexion, et le questionnement sont accompagnés par un professionnel chargé de la fonction tutorale et un formateur. Ceci contribue à développer chez l’étudiant la pratique réflexive nécessaire au développement de la compétence infirmière.

L’étudiant construit ses compétences en agissant avec les professionnels et en inscrivant dans son portfolio les éléments d’analyse de ses activités, ce qui l’aide à mesurer sa progression.

 

LES OBJECTIFS DE STAGE

Les objectifs de stage tiennent compte à la fois des ressources des stages, des besoins des étudiants en rapport avec l’étape de leur cursus de formation, et des demandes individuelles des étudiants.

Le stage doit permettre aux étudiants :
  • D’acquérir des connaissances
  • D’acquérir une posture réflexive en questionnant la pratique avec l’aide des professionnels
  • D’exercer son jugement et ses habiletés gestuelles
  • De centrer son écoute sur la personne soignée et proposer des soins de qualité
  • De prendre progressivement des initiatives et des responsabilités
  • De reconnaitre ses émotions et les utiliser avec la distance professionnelle qui s’impose
  • De prendre de la distance nécessaire et de canaliser ses émotions et ses inquiétudes
  • De mesurer ses acquisitions dans chacune des compétences
  • De confronter ses idées, ses opinions et ses manières de faire à celles de professionnels et d’autres étudiants
Les besoins de l’étudiant sont formalisés :
  • Dans le référentiel de compétences et le référentiel de formation
  • Dans le portfolio que l’étudiant présente dès le premier jour du stage et qu’il doit remplir avec le tuteur tout au long du stage

Les objectifs de stage sont négociés avec le lieu de stage à partir des ressources de celui-ci. Ils sont rédigés et inscrits dans le portfolio de l’étudiant.

 

LES RESPONSABLES DE L’ENCADREMENT

Chaque étudiant est placé sous la responsabilité d’un maitre de stage, d’un tuteur de stage et d’un professionnel de proximité au quotidien. Ces 3 fonctions peuvent être exercées par la même personne pour des raisons d’organisation ou dans le cas d’équipes d’encadrement restreintes. Toujours placé sous la responsabilité d’un professionnel, l’étudiant acquiert progressivement une façon de plus en plus autonome d’exercer son futur métier.

La direction des soins demeure responsable de l’encadrement des étudiants en stage et est garante de la charte d’encadrement

  • Le maitre de stage : représente la fonction organisationnelle et institutionnelle du stage. Il s’agit le plus souvent du cadre de santé. Il est le garant de la qualité de l’encadrement et met en place les moyens nécessaires à celui-ci. Il assure le suivi des relations avec l’institut de formation pour les étudiants placés sous sa responsabilité, et règle les questions en cas de litige ou de conflits. Il accueille les étudiants affectés dans son service.
  • Le tuteur de stage : représente la fonction pédagogique du stage. Il est volontaire pour exercer cette mission. Professionnel expérimenté, il a développé des compétences spécifiques et de l’intérêt pour l’encadrement d’étudiants. Il assure un accompagnement des étudiants et évalue leur progression lors d’entretiens réguliers. Il peut accompagner plusieurs stagiaires et les recevoir ensemble lors de leur accueil ou de séquences de travail. Il facilite l’accès des étudiants aux divers moyens de formation proposés par le lieu de stage. Il a des relations régulières avec le formateur de l’IFSI référent du stage. Il propose des solutions en cas de difficultés ou de conflits. Le tuteur évalue la progression des étudiants dans l’acquisition des compétences après avoir demandé l’avis des professionnels qui ont travaillé en proximité avec l’étudiant. Il formalise cette progression sur le portfolio lors des entretiens avec l’étudiant en cours et à la fin du stage.
  • Les professionnels de proximité : représentent la fonction d’encadrement pédagogique au quotidien. Ils sont présents avec l’étudiant lors des séquences de travail de celui-ci, le guident de façon proximale, lui expliquent les actions, nomment les savoirs utilisés, rendent explicites leurs actes… Ils accompagnent l’étudiant dans sa réflexion et facilitent l’explication des situations et du vécu du stage, ils l’encouragent dans ses recherches et sa progression. Plusieurs personnes peuvent assurer ce rôle sur un même lieu de travail en fonction de l’organisation des équipes. Ils ont des contacts avec le tuteur afin de faire le point sur l’encadrement de l’étudiant de manière régulière.
  • Le formateur de l’IFSI référent de stage : un référent est nommé pour chaque lieu de stage et l’étudiant en connait le nom. Il est en lien avec le maître de stage pour l’organisation générale des stages dans son unité. Dans un objectif d’accompagnement pédagogique, il se déplace sur le lieu de stage, à son initiative ou à la demande de l’étudiant ou à celle du tuteur de stage. Il est en liaison régulière avec le tuteur de stage afin de suivre le parcours de l’étudiant et régler au fur et à mesure les questions pédagogiques qui peuvent se poser.

 

DUREE ET REPARTITION DES STAGES

Les stages ont une durée de 60 semaines, soit 2100 heures pour les 3 ans :

  • Durée des stage pour la première année : 15 semaines soit 5 semaines en S1 et 10 semaines en S2
  • Durée des stages pour la deuxième année : 20 semaines soit 10 semaines en S3 et 10 semaines en S4
  • Durée des stages pour la troisième année : 25 semaines soit 10 semaines en S5 et 15 semaines en S6

 

PARCOURS DE L’ETUDIANT EN STAGE

4 types de stages sont prévus, il sont  représentatifs de « familles de situations[1] », c’est-à-dire des lieux où l’étudiant rencontre des spécificités dans la prise en soins :

  1. Soins de courte durée : l’étudiant s’adresse à des personnes atteintes de pathologies et hospitalisées dans des établissements publics ou privés.
  2. Soins en santé mentale et en psychiatrie : l’étudiant s’adresse à des personnes hospitalisées ou non, suivies pour des problèmes de santé mentale ou de psychiatrie.
  3. Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation : l’étudiant s’adresse à des personnes qui requièrent des soins continus dans le cadre d’un traitement ou d’une surveillance médicale, en établissement dans un but de réinsertion, ou une surveillance constante et des soins en hébergement.
  4. Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie : l’étudiant s’adresse à des personnes ou des groupes qui se trouvent dans des lieux de vie (domicile, travail, école…).

Le parcours de stage des étudiants comporte un stage minimum dans chacun des types de stages décrits ci-dessus.

Les étudiants peuvent effectuer leur stage dans une unité, un pôle dont les activités sont de même nature, une structure ou auprès d’une personne, selon l’organisation et le choix du stage.

Le stage du premier semestre est de 5 semaines et s’effectue dans un même lieu.

Les stages des semestre 2, 3, 4 et 5 ont une durée de 10 semaines. Dans un objectifs de professionnalisation, chaque stage de 10 semaines est réalisé dans un même lieu en une ou deux périodes. Cependant, pour des raisons d’intérêt pédagogique, les 10 semaines d’un même semestre peuvent s’effectuer sur 2 lieux de stage différents. Dans ce cas les crédits correspondants sont répartis au prorata du nombre de semaines.

Le stage du semestre 6 peut être réalisé sur 2 lieux différents. Le choix du lieu ou d’un des lieux de stage peut être laissé à l’étudiant en fonction de son projet professionnel et en accord avec l’équipe pédagogique.

Les stages s’effectuent sur la base de 35 heures par semaine. Les horaires varient en fonction des lieux d’accueil et des modalités d’apprentissage. Les horaires de nuit, de fin de semaine ou de jours fériés, sont possibles dès lors que l’étudiant bénéficie d’un encadrement de qualité. Les jours fériés attribués à tout salarié sont accordés à l’étudiant. A ce titre l’étudiant n’a pas à effectuer les heures correspondantes. S’il est en stage un jour férié il bénéficie d’un jour de récupération.

Pour mieux comprendre le parcours des personnes soignées et insérer le stage dans un contexte environnemental les étudiants peuvent se rendre quelques jours sur d’autres lieux, rencontrer des personnes ressources ou visiter des sites professionnels. Toutes ces modifications donnent lieu à traçabilité.

Pendant la durée des stages, le formateur de l’IFSI référent du stage organise, en lien avec l’équipe pédagogique, le tuteur et le maître de stage, soit sur les lieux de stage, soit en IFSI, des regroupements d’étudiants d’un ou de quelques jours. Ces regroupements entre les étudiants, les formateurs et les professionnels permettent de réaliser des analyse de la pratique professionnelle.

QUALIFICATION ET AGREMENT DES STAGES

Les lieux de stage sont choisis par le directeur de l’institut en fonction des ressources qu’ils offrent aux étudiants et au regard des critères qualifiants d’un stage :

  • Le maître de stage se porte garant de mettre à disposition des ressources, notamment la présence de professionnels qualifiés, des activités permettant un réel apprentissage et un temps tutoral permettant d’individualiser l’accompagnement de l’étudiant.
  • L’établissement d’une charte d’encadrement entre la structure d’accueil et les IFSI partenaires. Elle est portée à la connaissance des étudiants et formalise l’engagement des deux parties dans l’encadrement de ceux-ci.
  • L’établissement d’un livret d’accueil et d’encadrement spécifique à chaque lieu de stage dans lequel figure notamment :
    • Les éléments d’information nécessaire à la compréhension du fonctionnement du lieu de stage
    • Les situations les plus fréquemment rencontrées
    • Les actes et activités proposées
    • Les éléments de compétences plus spécifiques qu’il pourra acquérir
    • La liste des ressources offertes à l’étudiant
    • Les modalités d’encadrement
    • Les règles d’organisation en stage
  • L’établissement d’une convention de stage tripartite, signée par l’établissement d’accueil, le stagiaire et le directeur de l’institut qui précise les conditions d’accueil et les engagements de chaque partie.

 

EVALUATION DES COMPETENCES EN STAGE

Le portfolio de l’étudiant permet de mesure la progression de celui-ci.  Il est centré sur l’acquisition des compétences, des activités et actes infirmiers.

L’acquisition des éléments de chaque compétence et des activités techniques est progressive, chaque étudiant peut avancer à son rythme, à condition de répondre aux exigences minimales portées dans l’arrêté de formation.

Chaque semestre le formateur de l’IFSI responsable du suivi pédagogique de l’étudiant fait le bilan des acquisitions avec celui-ci. Il conseille l’étudiant et le guide pour la suite de son parcours. Il peut être amené à modifier le parcours de stage au vu des éléments contenus dans le portfolio.

La coordination des stages des étudiants en soins infirmiers est gérée par le cadre supérieur de santé, coordonnateur pédagogique dont les principales missions sont de :

  • Collaborer avec l’ensemble des interlocuteurs (IFSI et structures d’accueil)
  • Guider les étudiants dans leur parcours de stage
  • Contribuer à développer l’offre de stage.

L’affectation des étudiants sur les places de stage s’effectue selon une procédure qualité rédigée par l’équipe pédagogique.

Selon les quatre disciplines de stages définies dans le référentiel de formation, ceux-ci s’effectuent :

  • Au sein de centres hospitaliers de soins généraux
  • Au sein de centres hospitaliers de secteur psychiatrique
  • Dans des cabinets libéraux
  • En milieu carcéral
  • En Foyers d’Accueil Médicalés (FAM)
  • En Maison d’Accueil Spécialisées (MAS)
  • En centre de rééducation
  • En Etablissements pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)
  • En Hospitalisation A Domicile (HAD)

Cliquez sur les liens ci-dessous pour plus d’informations.

Dans le Lot et Garonne, les principaux lieux de stages sont :
– Le CHIC Marmande-Tonneins
– Le CH de Casteljaloux
– La Clinique Saint Hilaire (Agen)
– Le CHD « La Candélie » (Pont du Casse)
– Le CH de Penne d’Agenais
– L’ADAPT (Virazeil)
– Et dans de nombreux EHPAD et centres de soins à domicile.

En Gironde, les principaux lieux de stages sont :
– le CHIC Sud gironde (La Réole – Langon)
– le CH de Bazas
– le CH de Sainte Foy la Grande
– le CHD « Charles Perrens » (Bordeaux)
– le CHS de Cadillac

En Dordogne, les principaux lieux de stages sont :
– le CH et la clinique Pasteur à Bergerac
– l’EHPAD d’Eymet
– la Fondation John Bost (La Force)
– le CHS Vauclaire (Montpon Ménestérol) site de Bergerac

Aux semestres 4, 5 et 6, les étudiants ont la possibilité de réaliser des stages « hors liste ».

Il existe cependant des conditions :

  •  Le parcours d’apprentissage et de validation des compétences doit être conforme aux attendus de progression selon le niveau de formation
  • Le formateur référent de suivi pédagogique, au regard du parcours de l’étudiant, doit émettre un avis favorable
  • L’étudiant doit être partie prenante de cette démarche en effectuant les recherches du stage.

Le stage du semestre 6 est scindé en deux périodes. En accord avec l’équipe pédagogique, la seconde période est laissée au choix de l’étudiant en fonction de son projet pédagogique. Celui-ci propose de façon priorisée 4 choix de stages, parmi les 4 disciplines. Le choix doit tenir compte de la progression dans l’acquisition des compétences. Pour chaque choix, l’étudiant rédige un CV et une lettre de motivation qu’il adresse aux établissements concernés. Après avoir obtenu les réponses, il les communique à la cadre supérieure, coordinatrice pédagogique en charge des stages.

INDEMNITE DE STAGE

Une indemnité de stage est versée aux étudiants pendant la durée des stages réalisés au cours de leur formation, que ces stages interviennent durant la formation initiale, en session de rattrapage ou à titre complémentaire.

Le montant de l’indemnité est fixé sur la base d’une durée hebdomadaire de 35h à :

  • 36 € en première année
  • 46 € en deuxième année
  • 60 € en troisième année

Les étudiants qui bénéficient d’une rémunération de leur employeur ne sont pas éligibles à ces dispositions.

 

LES FRAIS DE TRANSPORT

Les frais de transport des étudiants en soins infirmiers, pour se rendre sur les lieux de stage, sont pris en charge selon les modalités suivantes :

  • Le stage doit être effectué sur le territoire français et hors de la commune où est situé l’IFSI, dans la région de son implantation ou dans une région limitrophe. Il ne peut être fixé de limites kilométriques minimales ou maximales
  • Le trajet pris en charge est celui entre le lieu de stage et l’IFSI, ou le domicile, lorsque celui-ci est plus proche du lieu de stage
  • Le trajet peut être effectué en transport en commun ou au moyen d’un des véhicules suivants : véhicules automobiles, motocyclettes, vélomoteurs, voiturettes et cyclomoteurs
  • En cas d’utilisation d’un véhicule personnel, les taux des indemnités kilométriques applicables sont fixés en référence à l’article 10 du décret du 3 juillet 2006
  • Lorsque l’étudiant détient un titre d’abonnement de transport, le remboursement est assuré sur la base du montant de cet abonnement et au prorata de la durée du stage

Le remboursement est assuré sur justificatif et sur la base d’un trajet aller-retour quotidien.

Les étudiants bénéficient de la prise en charge des frais de transport dans les conditions définies ci-dessus sous réserve qu’ils ne perçoivent aucun dédommagement pour ce même motif de la part de leur employeur. A ce titre, les étudiant en Formation Professionnelle Continue devront fournir une attestation de non prise en charge des frais de déplacement par leur employeur afin de bénéficier de leurs prises en charge par l’IFSI.

Le remboursement des frais de transport et le versement des indemnités de stage sont effectuées à l’issue de chaque mois de stage, et au plus tard le mois suivant la fin du stage, par le CHIC MT.

Règlement intérieur frais de transport Conseil Régional juin 2018

ENSEIGNEMENT CLINIQUE

Chaque structure recevant des étudiants s’engage à développer un encadrement de qualité.
Cet engagement est contractualisé par une charte d’encadrement (document accessible en téléchargement).
De plus, afin de permettre le développement des compétences des étudiants tout au long de la formation, l’équipe pédagogique a élaboré des objectifs de stage spécifiques.
Ces objectifs sont progressifs et tiennent compte du niveau de formation des étudiants.
Ces objectifs institutionnels sont accessibles dans le document ci-dessous.

PROJET ERASMUS +

ERASMUS + est un programme de la Communauté Européenne qui vise à renforcer la qualité et la dimension Européenne de l’enseignement supérieur en stimulant la mobilité et en améliorant la transparence des études. Grâce à l’obtention de sa charte, l’IFSI du CHIC MT permet aux étudiants et au personnel de participer à des activités soutenues par le programme Erasmus+ et d’accueillir des étudiants et du personnel issus d’établissements de formation européens. Partir pour étudier, partir en stages, découvrir de nouvelles pratiques professionnelles, se confronter aux langues étrangères, rencontrer et échanger avec d’autres citoyens européens se révèle une expérience très bénéfique et formatrice pour tous. Les capacités d’adaptation, l’esprit d’initiatives, le goût du travail en équipe et les compétences acquises lors de ces expériences de mobilité sont autant de plus pour l’orientation, l’insertion professionnelle et l’emploi.

Le programme Erasmus + est ouvert aux personnes en situation de handicap. Les personnes concernées peuvent contacter la référente Erasmus + de l’IFSI du CHIC MT : Mme PERIN Carole

STAGES A L’INTERNATIONAL

Au cours de la première période de stage du semestre 6, les étudiants ont la possibilité de réaliser un stage à l’international en partenariat avec des associations.

Les différents projets menés depuis 2017 ont été réalisés au Vietnam, au Cambodge et à Madagascar avec l’Association Missions Stages (www.stages-infirmiers.org).

Procédure Stages à l’étranger

Fiche d’identification pour demande de stage à l’étranger

STAGE DE MOBILITE INTERNATIONALE 2024

Dans le cadre de la formation de professionnalisation en soins infirmiers, il nous a été proposé d’effectuer un stage de mobilité internationale à Madagascar. Opportunité que nous avons saisi avec enthousiasme. L’objectif de cette expérience était de découvrir un système de santé différent, de s’ouvrir à d’autres cultures, de favoriser le respect interculturel et de participer à l’entretien de la francophonie. 

Nous pouvons affirmer, aujourd’hui que les attentes ont été largement dépassées.

Cette expérience nous a permis d’acquérir de précieuses compétences tant sur le plan professionnel que personnel, nous enrichissant profondément. Les échanges et les interactions auprès non seulement des professionnels, mais aussi de la population locale, nous a permis de surpasser notre zone de confort en nous confrontant tous les jours à des situations inédites. Une fois passée la surprise du choc culturel, et le temps d’adaptation nous avons évolué de façon naturelle dans un environnement différent, comme s’il était le nôtre.  Nous considérons cette expérience comme une véritable leçon de vie qui influencera positivement notre évolution professionnelle. Nous invitons tous les étudiants à se lancer dans l’aventure, car cette expérience ne se raconte pas, elle se vit !

Rachel, Cambodge Mars 2020 

« Je n’ai jamais été autant marquée par un pays et par une culture. C’est le genre d’expérience qu’il faut saisir et qui ne se présente qu’une fois. Parfois il faut faire 10277 km pour se rendre compte de la chance qu’on a d’être soigné comme on l’est en France. Je n’arriverais pas à décrire ce que j’ai pu ressentir sur le plan humain tellement que c’était riche en émotion. Il ne me tarde qu’une chose c’est de revenir au pays du sourire. »

Anès, Cambodge Mars 2020 

« En posant le choix de partir faire un stage dans un univers inconnu, je désirais apprendre d’une culture différente, découvrir les inégalités de richesse d’un beau pays, me confronter à la barrière de la langue tout en sortant de ma « zone de confort ». Ce stage a généré de nouvelles compétences professionnelles : techniques et humaines. J’ai pris conscience du contexte de vie et de travail notamment en comparant les systèmes de santé et les moyens mis à disposition pour soigner. Ce stage m’a énormément appris sur ma pratique infirmière mais aussi beaucoup en tant qu’humain. J’ai eu une véritable ouverture d’horizons et une grande ouverture d’esprit envers les autres et l’envie de rencontrer de nouvelles personnes. J’ai acquis une plus grande aisance dans la relation avec des personnes d’une autre culture. Il s’agit d’une compétence très utile dans notre profession car nous sommes dans une société multiculturelle. Le Cambodge m’a appris à me « débrouiller » avec d’autres moyens, un matériel différent voire sans matériel. Cela encourage la créativité et la capacité d’adaptation à des techniques et des pratiques différentes. Ce stage m’a permis de découvrir le Cambodge. Ces temples ancestraux, ses éléphants, sa jungle (et ses énormes insectes) ses plages de sables fins, sa chaleur, ses richesses… Mais ce que je retiendrais c’est avant tout les personnes qui m’ont accompagné Théo, Rachel, Lina, Anais et Fiona, sans oublier les deux autres écoles (Toulouse et Nice), les deux traducteurs très protecteurs, les cuisinières qui nous ont fait avaler du riz pendant 1 mois.. et toutes les cambodgiens qui nous disaient bonjour tous les jours sans nous connaître

Lina, Cambodge Mars 2020 

« Partir au Cambodge fut la meilleure expérience que j’ai pu vivre. Professionnellement parlant cela permet de découvrir un autre système de santé, d’autres pratiques et surtout dans des conditions complètement différentes de notre pays d’origine. Cela permet de « relativiser » et de se rendre compte que nous avons de la chance et que malheureusement certains certains n’ont pas cette chance, de part des moyens financiers très faibles.  Humainement parlant, c’est une sensation que l’on ne peut imaginer et que je ne peux vous décrire. Il faut le vivre pour le comprendre. C’est la découverte d’une culture complétement différente de la nôtre. C’est elle qui va également avoir une influence sur le système de santé.  La simplicité et le partage d’une population qui ne possède rien. La joie de vivre et le sourire sur les visages. La bonté d’un peuple qui te transcende.  Lorsque je suis partie faire ce voyage j’étais quelqu’un… mais aujourd’hui j’en suis une autre. Vous ne pouvez pas en ressortir indemne ».